Une exposition pour s'interroger sur la langue

Durant six semaines à Espace 25 (29.10-10.12.2021), notre exposition intitulée La Brasserie Au Bout de la langue a offert des réflexions sur les on-dit ou sur les tics de langue, ainsi que des comparaisons des différentes langues politiques et styles. Un public très varié y a fait des découvertes poétiques et littéraires, avec audios, vidéos et nombreuses activités à l’appui.

De quoi parle l’exposition?

De la langue, issue de brassages multiples.
De la langue vivante et de partage, à consommer sans modération… de quoi aiguiser un appétit émerveillé pour la langue et les mots.

La Brasserie Au bout de la langue propose un service original destiné à favoriser l’intérêt pour la langue auprès de tous les publics – et surtout les jeunes.

  • Sommes-nous consommateurs ou producteurs de langue?
  • Le français: la plus belle langue? tu parles!
  • Une langue c’est pour… faire quoi d’abord? la tirer?
  • Et autres impertinences plus sérieuses qu’il n’y parait.

Lorsque vous quitterez la Brasserie Au bout de la langue:

  • On ne vous aura pas saoulé de mots, vous serez enchanté par vos découvertes.
  • Vous aurez pris conscience des enjeux et des pouvoirs de la langue, orale et écrite.
  • Les textes lus, entendus, emportés vous accompagneront longtemps.
  • L’envie vous prendra d’y revenir pour partager avec d’autres d’autres mots, et peut-être pour en dire, en inventer, en apprendre, en écrire, en offrir.
  • Vous sortirez émerveillé par la diversité, l’héritage, le brassage qu’est la langue.
  • Vous vous souviendrez que la langue est à toutes et tous.
  • Nous faisons la langue, et la langue nous fait.

Complément pour les gourmand·es

Après La Brasserie, le rendez-vous était donné au Fast Food (anciennement Mike Wong sur Pérolles) où l’art des mots était exposé.

* FICTITIOUS FEASTS
Charles Roux, photographe
Dévorez des yeux de célèbres scènes de repas de la littérature mondiale. Des photographies qui évoquent festins, banquets, pitances et autres piqueniques de mot romanesques.

* PAYSAGES INTÉRIEURS
Patrick Chauvin, plasticien
Goutez à la quintessence du monde révélée en petits formats. Le mot et les éléments de la nature invitent à parcourir nos paysages intimes.

Gauche: Le Festin d’Alice au pays des Merveilles, Charles Roux
Droite: Paysages intérieurs, Patrick Chauvin

Programme complet de l’exposition

Vernissage (29.10.2021)

Dans les médias

Radio Fribourg, 29.10.2021 | La Brasserie Au bout de la langue, émission La Cafète
La Liberté, 12.11.2021 | Par l’auteur alléché, de Thierry Raboud (réservé aux abonné·es)
La Télé, 30.11.2021 | La merveilleuse langue française, émission Radar frigourgeois

Plages de vie (La Liberté)

29.10.2021 | Une nouvelle tournée de mots, de Tamara Bongard
02.11.2021 | À quoi servent les artistes?, poème d’Yvon Le Men
03.11.2021 | Haletant de mystère, poème de Claude Ber
04.11.2021 | Le secret de la solitude, poème de Rainer Maria Rilke
05.11.2021 | Donnez-moi le secret des êtres, poème d’Hélène Cadou
06.11.2021 | C’est quoi le langage?, texte de Jean Tardieu

Communiqué de presse du 20.10.2021
Dossier de presse

À propos

Comité de création
Marie-Laure Monney, Agnès Jobin, Olivier Vonlanthen, Pauline Bloch, Françoise Vonlanthen

Avec des contributions et des textes inédits de
Marie-Claire Gross
Laurence Verrey
Marie Houriet
Jérôme Meizoz
ainsi qu’une psychiatre, une artiste, un sportif, un architecte, un prof-écrivain, une graphiste féministe, un avocat

Scénographie et graphisme
wapico
accompagné du génie créatif de Michael Egger (a n y m a)
avec la participation de l’eikon, d’Atelier 48, d’écrivains et écrivaines suisses, et de René Walker
ainsi que les voix de Krystel Carrel et Michel Lavoie, tous deux comédiens

Une expo généreusement soutenue par